Hi guys !

Cela fait un bon moment que je n’ai pas posté d’articles. Et il y a une (très) bonne raison à cela… j’ai réussi à trouver mon stage de fin d’année à Londres ! Yeaaaah ! Et bien sûr, comme cela a été un peu au dernier moment, j’ai été super occupée entre les demandes de bourses, les conventions, les partiels, la recherche de logement…

Bref, c’est l’occasion d’inaugurer une nouvelle catégorie d’articles sur le blog… Roulement de tambour… UK Adventures ! (en attendant de trouver un nom meilleur) où je vous relaterais donc mes aventures londoniennes. Hé hé J

(Si vous en avez rien à faire de mes histoires et que vous voulez lire directement les conseils, filez juste sous la photo !)

Pour commencer cette nouvelle catégorie, je vous propose de commencer par le début : la recherche d’un logement à Londres, quand on est encore en France, c’est pas une chose facile. Entre la peur des arnaques, d’atterrir dans un endroit insalubre ou l’impossibilité de parler avec les locataires (je vais quand même vivre 4 mois avec eux !), c’est assez compliqué.

Pour éviter de me retrouver sans logement à mon arrivée, une solution s’impose : l’auberge de jeunesse ! (Enfin, 2, Airbnb peut aussi être une bonne solution, quoique généralement plus chère, surtout dans le centre de Londres). L’auberge de jeunesse c’est simple : des chambres simples, doubles, triples, des dortoirs de 6, de 8, de 10 ou même de quarante pour un prix en général qui défie toute concurrence. Et je dis bien en général parce que certaines auberges approchent voir dépasse le prix d’un hôtel. Et dedans donc, en théorie, des jeunes. Ça devait être le cas il y a 30 ans, mais maintenant on y croise pas mal de familles avec des enfants en bas âge et même des personnes âgées.

Je me permet de vous faire part de mon expérience et de mes conseils parce que justement j’ai de l’expérience sur ce sujet : après avoir fait un tour d’Europe il y 5 ans en dormant soit dans des gares (oui oui !) soit dans des auberges de jeunesse, et après avoir testée une auberge québécoise l’année dernière, je continue cette année à Londres… Et comme c’est bientôt l’heure des voyages, que les étudiants ça peut pas se payer un hôtel 4 étoiles…

 

DSC04001
Hall de l’auberge YHA Earl’s Court – Londres

 

Entrons donc dans le vif du sujet : l’auberge de jeunesse, avouons le, ça a des très bons côtés : on rencontre du monde, on discute, on échange, on rigole bien et ça c’est génial ! Rien de mieux pour avoir les bons plans d’une ville, pratiquer une langue, se faire des amis autour du monde !

Mais bons, il faut dire qu’il y a quelques ombres au tableau et quand on vient en auberge et que la journée on doit aller travailler, il faut prendre quelques « précautions » va-t-on dire…

 

Ce fut une très longue introduction avant de vous livrer mes précieux conseils ! Sans plus tarder, liste non exhaustive des choses à penser :

  • La nuit les gens sont sans gêne. Vraiment. Certains ne s’embêtent pas pour rentrer à minuit et allumer la lumière tout en faisant plein de bruits (heureusement ils sont quand même rares ces gens là, mais remuer très fort ses affaires, faire tomber son sac et pester à voix haute, ça, ça arrive souvent). Et certains ronflent (on les excuse, c’est pas leur faute) voir parlent dans leur sommeil (la première nuit, une fille de mon dortoir a parlé toute la nuit…), ou font sonner un réveil le matin (J’avoue je fais partie de ceux là). Même les portes font parfois un bruit d’enfer ! Bref, tout pour passer une mauvaise nuit et être déjà fatigué au matin. Tout bête mais à ne pas oublier : les boules Quies et un masque de nuit pour les yeux. On a du mal à s’habituer, c’est vrai, et certains ne supporterons jamais de dormir avec ça, mais je vous jure, ça sauve une nuit ! Pour ceux qui sont obligés de ce lever pour aller travailler le matin et qui on peur de ne pas entendre mon réveil (Ça c’est moi), petite astuce : je mets les boules Quies mais il arrive toujours que je me réveil vers 5 ou 6 heures du matin. En général il n’y a pas de bruit à cette heure là et je peux me rendormir facilement en sachant que j’entendrais mon réveil sonner.
  • L’hygiène ! Dit-elle en s’exclamant ! Oui l’hygiène ! J’ai horreur, mais alors vraiment horreur de me laver dans un endroit sale (d’ailleurs comment peut-on bien se laver dans un endroit sale ?) et notamment dans une douche sale. Pour éviter le risque de champignons (hyper glamour) et autre petites incommodités de ce genre : les tongs en plastique ! Double utilisation : dans les douches on les porte même pour se laver, comme ça nos pieds ne touchent pas ce sol foulé par on ne sait combien de personnes aux pieds dérangeants; et elles vous suivront partout : faciles à enfiler le matin, le soir, tchak, tchouk, rien de plus simple pour se balader dans l’auberge.
  • Vous avez des biens précieux ? Ça vous embêterait bien si on vous volait vos affaires ? Souvent vous pouvez trouver des casiers dans les auberges, mais ils ne ferment pas forcément à clé à moins d’avoir un cadenas sous la main. Les auberges en vendent souvent mais si vous en avez déjà plein pensez à en emmener. Si jamais il n’y a pas de casier et que vous devez laisser vos valises à la vue d’un peu trop de monde, mettez un cadenas sur la fermeture éclair. Bien sûr ça n’empêche pas la personne d’embarquer votre sac mais au moins si il veut juste fouiller dans le sac sans se faire remarquer pour voir si il y a 1 ou 2 objets de valeur, cela l’en dissuadera.
  • L’hygiène #2 ! Aaaah l’hygiène ! Bon, un des problèmes des auberges, c’est que les douches sont à partager entre plusieurs chambres, donc concrètement vous pouvez être 15 pour une seule douche. Ou même juste 10. Et ça créer des embouteillages. Si vous êtes pressés le matin, pensez aux chewing-gum et aux lingettes nettoyantes. Disons que pour une journée ça peut passer. Et le soir, les lingettes démaquillantes sont aussi très utiles.
  • Parfois, les lits, bah c’est juste le lit quoi ! Un matelas et puis c’est tout. Des fois vous aurez des couvertures dans les placards (un peu poussiéreuse et on sait jamais vraiment si ça a été lavé entre deux personnes), et des fois, votre lit sera bien fait, bien propre quand vous arriverez (yeaaah !). Dans les deux premiers cas, vraiment, prenez votre duvet. Et un petit oreiller tant qu’on y est !
  • Dernier conseil qui me vient directement de la manager d’une auberge : les réservations via les sites qui proposent plein d’autre hôtels (tels que HostelWorld.com) prennent une bonne marge et les prix sont en général plus élevés que en passant directement pas le site de l’auberge. Pensez donc à vérifier avant de réserver.

 

Très long article dites donc ! J’espère que j’ai pu vous donner des conseils pertinents et qui vous aiderons un peu. Dans les auberges on peut tomber vraiment sur tout. Jusque là j’ai toujours eu de la chance parce j’ai choisi des auberges sélectionnées par le guide du Routard (merci Papa, merci Maman de toujours vous fier à ce guide). Mais je sais qu’il y en a des pas terribles du tout et que chaque personne va appréhender différemment l’auberge.

Je discutais la semaine dernière avec une fille qui me disait préférer ne pas voyager du tout et rester chez elle que de voyager dans des auberges comme celle-là. Je peux vous dire que l’auberge était très propre, qu’il y avait une grande cuisine propre et bien fournie en vaisselle et en ustensiles, que le « salon » était très confortable avec fauteuil, tables, télé et qu’il y avait même du café, des pizzas et autres grignotages en vente ! Seul bémol, les portes faisaient énormément, vraiment beaucoup de bruit. Mais honnêtement c’était une des meilleures auberges dans lesquelles je suis allée (son petit nom : YHA Earl’s Court, London) Que voulez-vous…Nous réagissons tous différemment !

Bon récapitulons donc le nécessaire : des boules Quies, un masque pour dormir, un cadenas, des tongs en plastiques, des lingettes démaquillantes et des lingettes nettoyantes, des chewing-gum, un duvet et un petit oreiller !

Sur ce, je vais vous laissez et aller profiter de mon séjour dans la capitale anglaise ! Mais n’hésitez pas à me dire si mes conseils vous ont été utiles et si vous en avez d’autres aussi, je me ferais un plaisir de mettre à jour mon article avec vos propres avis !

signature

Publicités